En exil au monde. Ni nostalgie ni patrie Perdue. Plénitude

Une passion froisse le papier.
Noircit le cahier
emplit les yeux du bonheur écrit.

5ab4ea15f4681f0bcb9a8bece0730b2e

Kon’nichiwa, subete ni yōkoso !

L’inconditionnelle fan de culture nippone que je suis est extatique de vous accueillir une fois de plus dans son Kondo dédié à la littérature africaine. Vêtue de mon plus  beau Kimono (paix à l’âme du guérrier qui m’a aidé à l’enfiler) pour la rentrée, nous allons parler de Samouraïs et se prendre un petit cours d’histoire.

Tout bon Otaku qui se respecte connait sans aucun doute la saga Afro Samurai.  Sortie en 2007, cette quête épique du jeune et chevelu Afro meilleur guérrier de son époque m’a poussé curieuse comme je le suis à l’époque à aller fouiner et regarder si vraiment jamais il n’y eu de Samurai noir. Et qu’elle ne fut pas ma  surprise de rencontrer  Yasuke, Kurusan. 

L’histoire d’un esclave devenu samourai dans le pays de Nobunaga.  Longtemps romancée, son histoire dont on ne savait jusqu’ici pas grand chose a été adapté sous forme de bd et autres romans plus ou moins détaillés et parlants.

Un auteur, journaliste et documentaliste dont j’adore l’oeuvre en général, s’est saisi du sujet et nous livre le fruit de son enquête dans un manuscrit d’une centaine de pages dont je vais donc vous livrer mon impression de lecture ici.

Yasuke, le samouraï noir ; Serge Bilé

Amazon : 19€

Fnac : 19€

après s’être fait capturer de son Mozambique natal, Yasuke arrive sur l’île de Kyûshû en tant que serviteur (esclave) d’un jésuite. Ses deux shaku et deux sun de taille impressionnent et fascinent les japonais à tel point qu’Oda Nobunaga demande à le voir. Les jésuites y voient une occasion de gagner en influence et n’hésite pas à céder Yasuke au chef nippon. Commence alors une aventure et une vie qui sans être facile, lui permettra de tisser des liens forts et redonneront à Yasuke une raison d’être.

Ce que l’on en a pensé:

Ce docu-fiction relatant le parcours méconnu d’un ancêtre au vécu extraordinaire est un régal. Je l’attendais depuis l’annonce de l’exploration de cette épopée par M.Bilé qui avait déjà gagné mon cœur avec des ouvrages aux enquête poussées et aux sujets qui soulevaient un réel pan historique Noir passé sous silence comme noirs dans les camps nazis ou encore la légende du sexe surdimensionné des noirs parus en 2005.

L’ouvrage en 6 chapitres suit les pans majeurs ainsi que les personnages marquants de la vie de Yasuke, tout en nous renseignant sur le contexte, les pratiques et autres croyances de cette époque.

Yasuke n’est pas effacé mais n’ayant pas vraiment de renseignements sur son caractère ou sa personne, sa voix empruntée par S.Bilé manque parfois de conviction mais, on gagne en renseignements et enseignements sur la culture nippone.

Le livre est également très bien documenté et livre par ailleurs à nos yeux les stratagèmes mis en place par l’église et les états européens qui prenant prétexte de missions « conversions » poursuivent chacun leurs propres intérêts.

La légende Yasuke est à mon avis une bonne base pour pas mal de choses qui pourraient être exploités dans le monde du divertissement par des artistes producteurs /trices Noir.e.s (films,bd, mangas, fictions etc…) dans cette optique de raconter notre Histoire pour nous mêmes et par nous mêmes, avec nos propres héros/héroïnes, nous réapproprier ce parcours historique tant biaisé.

J’admire pour cela le travail de bon nombres d’auteur.e.s dont M.Bilé qui nous démontre ici une fois de plus que cela est bien possible.

Ma recommandation:

Merci d’être passée les ami.e.s! Une excellente reprise à tou.te.s!

Jyannè!

Chocolatement votre,

La demoiselle chocolat

2 réflexions sur “En exil au monde. Ni nostalgie ni patrie Perdue. Plénitude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s